Blender Cycles – vidéo tutorial – Tokyo Imperial Park

Tokyo imperial parkPour démarrer cette nouvelle saison de tuto, je vous ai ramené un concept exotique d’un séjour au Japon. Comme quoi Blender – ou plutôt l’envie de création – ne quitte jamais mes pensées, aussi divertissant soit le voyage :) Dans cette nouvelle vidéo, nous allons nous concentrer sur la création d’herbe (une fois n’est pas coutume, mais dans Cycle!) ou plutôt devrais-je dire un beau gazon taillé aux ciseaux puisque notre image de référence provient du parc entourant le palais impérial japonais… Bon dieu, ce pays est plus propre que la Suisse !
Outre le rendu de notre gazon, nous aborderons des notions telles que la profondeur de champs et l’intégration de notre création dans la photographie d’origine en se focalisant sur la ligne d’horizon et la perspective. Un excellent exercice d’intégration pour les débutants.

Thierry kopilotPour vous démontrer la véracité du concept, je vous ai fait un petit plan de votre screencasteur de tuto préféré dans The Imperial Park :) Voyez un peu la profondeur de champ offerte par cette prise de vue réalisée avec un basic compact de SONY, le Nex 5N avec son 16mm pancake. Pas mal pour un compact ! Le secret de la profondeur de champs réside dans la taille quasi full-frame du capteur Exmor APS-C de Sony…enfin bref, ne dévions pas trop du sujet. Je suis un fan de photo et vous le savez, les techniques photo appliquées au rendu d’image 3D apportent beaucoup de réalisme, that’s why !

La photo suivante présente l’image de référence avec quelques infos photos / repères. L’idée est bien de remplacer l’herbe au premier plan et de garder les arbres en fond, dans le flou. La composition est sympathique avant tout parce que ces arbres sont beaux, centenaires et si bien choyés qu’on dirait des bonzaïs géants…comme seuls les japonais savent le faire !

Tokyo imperial park refMais pourquoi remplacer cette herbe sur cette photo ? Pour l’exercice d’intégration 3D sur une photo (plus basique tu meurs – perspective simple – idéal pour les débutants), pour faire une herbe plus belle (?) et moins cramée que l’original et surtout pour donner un atmosphère différente à l’image. Celle-ci doit interpeller le spectateur qui doit se demander : euh c’est une photo ? une composition 3D ? héhé dur-dur dès lors de savoir si l’herbe ou les arbres font partie de la photo… ou de la composition 3D ! Si c’est la réflexion du spectateur alors La première étape de l’intégration sera réussie. Reste à déterminer ensuite le niveau de réalisme des brins d’herbe. En fonction des objectifs, il faudra consacrer pas mal de temps sur les matériaux et la post-prod. Dans notre exercice, j’ai voulu garder un aspect “computer generated”. Cycle n’étant pas uniquement destiné à du photo-réalisme !

Durant ce tutoriel, nous passerons par les étapes de modélisation, l’emploi de générateur de particules (type hair) pour créer l’herbe, les matériaux Blender Cycles, la mise en place de la scène dans la perspective de l’intégration photo, de l’éclairage, du rendu et bien sûr de la post-prod avec le compositing. Exercice complet, comme d’hab. Bon j’avoue que productivité oblige, je suis souvent tenté par finaliser la post-prod dans Photoshop. Ca sera le cas pour le lens flare et un peu de retouche colorimétrique. Ah productivité quand tu nous tiens …

Bons blends à tous !



Comments
  1. Pierre
  2. Louise
  3. blendery
  4. Samira
  5. freateesh
  6. Ronin
  7. Clg
  8. Félix barc
  9. Emile
  10. origalde
  11. BLENDER BOSS
  12. pbrn

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


5 − 4 =